Cet enseignement intervient à la fois par les activités traditionnelles de modélisation mathématique pour le traitement des données et l'aide à la décision dans un environnement aléatoire (ou incertain), auxquelles les nouvelles technologies apportent de nouveaux moyens de calcul et de traitement, et des problématiques liées directement à ces technologies (cryptographie, codage, compression,…).

Il s'appuie sur les connaissances acquises en statistiques,  modélisation des phénomènes aléatoires, plans d’expérience, calcul scientifique..., ainsi que sur la maîtrise parfaite de l'outil informatique.

Il ne suffira  plus  seulement de synthétiser sous forme chiffrée l’ensemble des données,  mais d’estimer les relations entre différentes variables, l’intérêt étant de parvenir a établir des relations causales  afin de pouvoir interpréter les résultats en termes d’impact.

A l’issu de leur formation,  les ingénieurs seront aptes d’analyser, de planifier, de mesurer, de modéliser, et de concevoir des projets…